A l’occasion des rencontres annuelles de l’AMRAE, Patrice Kalfon est intervenu, conjointement avec l’ACPR, pour évoquer les conditions de création d’une captive domiciliée en France.
Gouvernance, implication des dirigeants, complémentarité entre actuaires et assureurs ou encore ORPA… Patrice Kalfon, fort de la création de la 1ère captive domiciliée en France depuis 20 ans, a levé le voile sur le cercle vertueux qu’elle crée au profit de l’entreprise. Et le Brext pourrait ouvrir de nouvelles voies de rapatriement des captives domiciliées au Royaume-Uni.

This post is also available in: English